Sortie de XBMC 10.0 : Dharma

C’est ce weekend qu’est sortie la nouvelle version de XBMC, le Media Player le plus populaire du monde libre.

XBMC est LE centre de media par excellence vous permettant de gérer vos films, photos, musiques depuis votre PC (Windows, Linux) ou votre Mac. Grâce à son interface fluide et conviviale, découvrez les nombreuses fonctionnalités d’un des programmes les plus performant à ce jour … et en plus il est gratuit.

La voilà donc, la fameuse version stable de XBMC 10.0, nom de code Dharma. Elle apporte la gestion des add-ons directement depuis le logiciel media Center, mais également de nombreuses améliorations tout aussi profondes sur de très nombreux points : interface, lecture audio/vidéo, librairies, scrapers, skins…

Changelog

Le changelog est assez conséquent, et je préfère récupérer une petite des nouveautés publiées sur homemedia.fr :

  • Support DXVA 2 sous Windows 7 (H.264, VC-1 et WMV9)
  • Support Apple VDADecoder (Nvidia GeForce 9400 ou >, et Snow Leopard)
  • Support VAAPI (Video Acceleration API) sous Linux, optimisation du nVidia VDPAU
  • Support des cartes de décompression Broadcom Crystal HD PCIe/Mini-PCIe
  • Support des  rips Blu-ray sans les menus (via  libbluray)
  • Optimisation de la plateforme ION 1 et 2 sous Linux (plateforme de référence)
  • Support de la détection Blu-ray : utile pour lancer un player externe (configurable dans playercorefactory.xml)
  • Support des fichiers index.bdmv ou *.mpls pour lancer des rip Blu-ray
  • Encodage Dolby Digital en 5.1 à la volée (sorte de Dolby Digital Live)
  • Support des sorties analogiques 5.1 pour les pistes multicanal
  • Ajout de filtres postprocessing (Upscaling Lanczos en OpenGL et DIrect3D)
  • Support des descriptions (langue/sous-titres) dans les fichiers MKV
  • Support des tags DEFAULT/FORCED pour les sous-titres
  • Nouveaux modes d’affichage (Wide Zoom, Stretch 14×9, Stretch 16×9)
  • Mise à jour de FFMpeg pour un meilleur décodage universelle
  • Amélioration du mapping, du downmix et de l’upmix pour l’audio
  • Amélioration du serveur UPNP/DLNA pour les clients

Des changements importants donc, notamment avec une prise en charge plus large de l’accélération graphique aussi bien sur Windows et MAC que sur Linux grâce au support VAAPI.

Cela dit vous trouverez le changelog complet ici


Les add-ons

Mais le point principal de cette nouvelle release reste avant tout la prise en charge de manière native de la gestion des add-ons (plugins, skins, scrappers). Auparavant, il fallait télécharger les add-ons et les installer depuis le système (Linux, Mac ou Windows). C’est désormais de l’histoire ancienne puisque tout est gérable, directement depuis un nouveau menu « Add-ons » de XBMC 10.0.

Ce module permet de trouver, de télécharger, d’installer ou de désinstaller, mais aussi de configurer des dizaines d’Add-ons répertoriées dans des dépôts officiels sous différentes catégories (image, vidéo, musique, thème …).
On trouvera déjà un bon nombre d’add-ons et la liste va continuer à être mise à jour régulièrement, ce qui étoffera encore votre XBMC, et on trouvera facilement un module qui nous intéresse pour changer le thème de l’interface, ajouter une fonctionnalité, etc …

À noter en outre que le support des télécommandes a été amélioré, et que les modèles conçus pour le Media Center intégré à Windows devraient être pris en charge sans problèmes particuliers. On peut noter notamment la prise en charge des manettes XBOX360 … Peut-être bientôt le Kinect qui sait :-)


Téléchargement

La page des téléchargements se trouve ici : http://xbmc.org/download/

Sinon pour le téléchargement direct :

OSX – OSXPPC Linux Windows Apple TV Live

Installation sous Ubuntu 10.10

L’installation est simple et rapide :
sudo add-apt-repository ppa:team-xbmc/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install xbmc

Ensuite vous trouverez XBMC dans Application > Audio et Vidéo

Configuration avec Wiimote / Android / iPhone

Wiimote

Pour utiliser une Wiimote avec xbmc, installez simplement les paquets xbmc et xbmc-eventclients-wiiremote, disponibles dans les dépôts du projets.
sudo add-apt-repository ppa:team-xbmc
sudo apt-get update
sudo apt-get install xbmc xbmc-eventclients-wiiremote

Puis lancer le tout avec un
xbmc-wiiremote & xbmc
Il ne vous reste plus qu’à associer la wiimote en pressant 1 et 2.

Piloter xmbc depuis Android

Official xbmc Remote est l’application officielle de la Team XBMC (gratuite et sous licence GPLv2) disponible sur l’Android Market :

Piloter xmbc depuis un iPhone

Il vous faut avoir un wifi et acheter XBMC remote sur l’App store (environ 4€).

Configurer XBMC

Ouvrez xbmc et allez dans system > network, et là cochez les cases suivantes:

allow control XBMC via HTTP

allow programs on this system to controle XBMC

allow programs on others systems to controle XBMC

Remarquez que vous pouvez choisir le port et protéger par un mot de passe

Une fois ceci fait il vous faut l’adresse IP du pc où se trouve XBMC. (tapez ifconfig dans un terminal …)

Configurer l’iPhone

Il faut activer le wifi sur votre iPhone et ouvrir le programme XBMC. Une fois le programme ouvert, allez dans settings → discover hosts → manually add host.

Puis vous devez donner plusieurs informations. Laissez tout par défaut (comme mentionné plus haut, on peut rajouter un mot de passe de protection par exemple). Dans le champ IP mettez l’ip du PC sur lequel XBMC est installé. Une fois ceci fait, normalement si XBMC est ouvert sur votre PC, la connexion devrait être reconnue et fonctionnelle. Voilà maintenant vous pouvez piloter XBMC via votre iPhone. (Sinon, vérifiez bien que vous avez entré les bonnes informations : la bonne adresse IP, etc) En outre, il est recommandé de protéger avec un mot de passe.

source : Wiki Ubuntu, xbmc.org

Magnifique Thème GTK+ : Orta

Un thème très à la mode en ce moment pour Ubuntu et autres Gnome-Desktop, c’est le thème Orta. Il faut dire qu’il est vraiment très beau. Depuis hier le thème est accessible via les PPA.

Screenshots

Description

Ce thème est compatible GTK mais aussi Emerald (pour ceux qui l’utilise …) et Xfwm

Il offre un panneau de configuration du thème pour ceux qui par exemple n’aime pas les coins arrondis, vous pouvez alors switcher sur avec des coins carrés, pareil si vous n’aimez pas la « mise en évidence des menus » (highlighting …), vous pouvez la changer.

Le thème est compatible avec plusieurs autres logiciels : Docky, AWN, Global Menu, Firefox, Chrome, PCManFM, Gnome Terminal, Gwibber et certainement d’autres.

Il peut être utilisé avec n’importe quel pack d’icônes, mais celui qui fera le mieux ressortir le thème reste le fabuleux pack d’icônes Faenza

Installation du thème Orta

Via les PPA :

sudo add-apt-repository ppa:nikount/orta-desktop
sudo apt-get update
sudo apt-get install orta-theme

Installation du thème pour Emerald

sudo apt-get install orta-emerald-decorators

Installation du thème pour Xfwm

sudo apt-get install orta-xfwm4-decorators

Pour les autres, je vous renvoie sur la page de l’auteur pour l’installer à partir des sources : http://gnome-look.org/content/show.php/Orta?content=134123


Il existe un thème Orta pour Firefox disponible ici

Installation du pack d’icône Faenza

Comme je vous disais précédemment, le thème n’en sera que plus joli avec les icônes Faenza

Installation via les PPA :

sudo add-apt-repository ppa:tiheum/equinox
sudo apt-get update
sudo apt-get install faenza-icon-theme

NB: Il semblerait en plus que ce thème, grandement inspiré de la beauté de l’univers MAC (à mon goût), soit plus rapide que le thème Ambiance fourni par défaut dans Ubuntu.

NB2 : A noté un bug pour certains utilisateurs :

It has come to my attention that some older versions of the pixmap engine (like the one found in Ubuntu Lucid Lynx) have a bug that causes severe visual glitches when transparency is used in menubars. If your menubars and panel indicators are messed up, go to the Fixes page of the Orta Settings Manager and check the option « Select this if your menus and panel have visual glitches ». This will also remove transparency from the Gnome Menu Bar applet, so if you use this applet with the flat panel option to make the panel transparent, you are out of luck.

Traduction rapide :

Il a été porté à mon attention que certaines anciennes versions du moteur pixmap (comme celui trouvé dans Ubuntu Lucid Lynx) ont un bug qui provoque de graves problèmes techniques visuels lorsque la transparence est utilisé dans les barres des menus. Si votre menu et indicateurs du panneau sont ‘embrouillés’ / ‘trifouillé’, aller à la page Correction du gestionnaire de Paramètres Orta, et cochez l’option « Select this if your menus and panel have visual glitches ». Cela va également supprimer la transparence de l’applet Barre des menus de Gnome, donc si vous utilisez cet applet avec l’option écran plat pour avoir le panneau transparent, vous n’avez pas de chance.

Avoir les caractéristiques et les styles de TextMate dans Gedit

Beaucoup d’utilisateurs d’Ubuntu (et même de Gnome tout simplement) utilisent Gedit comme programme pour coder, lire des fichiers textes … etc etc. Mais Gedit a certains manques, notamment au niveau de la colorisation syntaxique. Mais maintenant c’est du passé car il est possible d’avoir les caractéristiques de TextMate dans Gedit grâce à GMate.

Pour info : TextMate est un éditeur de texte générique pour Mac OS X. Il combine la puissance des éditeurs de texte tels que Vim et Emacs avec la simplicité et l’élégance du GUI d’un programme Macintosh. (Wikipedia)

GMate est une collection de plugins, thèmes, styles et d’autres améliorations pour obtenir les mêmes caractéristiques que TextMate dans Gedit.

Description

Plugins inclus dans le paquet GMate:
Signets avancés. Mettre en surbrillance, se rappeler et basculer les signets dans vos fichiers.
Classbrowser : Navigateur de Classe
Fuzzy Open : Façon rapide d’ouvrir le fichier dans le projet.
Gedit Open File : Basé sur l’ouverture de fichier Regex (comme TextMate : Aller au dossier …).
Find in project : Rechercher dans le projet avec ack / grep.
Gedit Todo : Trouver les marquages Todo dans les fichiers source (intégré avec le navigateur de fichiers).
Gemini : Paire complète pour les citations et les accolades.
Quickhighligthmode : Mode de mise en évidence rapide de l’occurrence actuelle.
Tabulation : Auto définir des tabulations et des espaces en fonction du type de fichier.
Text Tools : Certaines améliorations de manipulation de texte (adapté à partir d’outils en ligne).
TextMate Style Autocompletion : Meilleure autocomplétion. Appuyez sur Echap pour faire défiler les complétions possibles.
Trailsave : Supprimer les espaces à droite avant d’enregistrer un document.
Word Completion : Plugin de complétion de mots.
Pastie : Coller une sélection de code ou un fichier source sur pastie.org directement à partir de l’éditeur
Zen Coding : Outils pour accélérer le codage HTML / CSS
Encoding : Rouvrez le document dans un encodage différent
FileSearch : Il s’agit d’un plugin de recherche pour Gedit pour rechercher un texte dans un répertoire.
Et bien d’autres à découvrir la liste complète en anglais ici
En plus de ces plugins, GMate est également livré avec des améliorations linguistiques et des types MIME et près de 100 thèmes, dont la plupart ont été récupéré de TextMate.

Installation

sudo apt-add-repository ppa:ubuntu-on-rails/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install gedit-gmate

GMate ne remplace en aucun cas Gedit, il ne fait que rajouter des thèmes et des plugins … donc indispensable :-)

Source : Webupd8.org

Synapse: Un nouveau lanceur sémantique qui fait usage du moteur de Zeitgeist

Comme vous le savez peut-être, un nouveau lanceur est arrivé il y a peu. Un peu comme Gnome-Do, Synapse est apparu tel un ange dans le monde du logiciel libre. Il est vrai que ce logiciel développé en Vala (voir le bas de l’article pour le langage Vala) est vraiment une petite merveille. J’utilisais déjà beaucoup gnome-do, mais maintenant il est désinstallé complètement, et Synapse a prit sa place.
Ce programme est développé par Michal Hruby (l’un des développeurs principaux de Avant Window Navigator, ou awn pour les plus intimes).

Vidéo de démonstration

En voyant cette vidéo vous vous dîtes qu’il s’agit d’un gnome-do like … Il n’en est rien. Sauf bien sur le but final, lancer une application. Contrairement à gnome-do, synapse est principalement centré sur l’utilisation de Zeitgeist pour les recherches, mais utilise un système de plugin pour améliorer la pertinence de ses résultats.

Plugins :

Synapse intègre déjà un système de plugins, qui vous permet entre autre de contrôler Rhythmbox ou Banshee, d’exécuter des commandes, rechercher les mots du dictionnaire, d’ouvrir les répertoires couramment utilisés, de suspendre et mettre en hibernation votre ordinateur et un plugin très intéressant de « recherche hybride » qui cherche à améliorer les résultats retournés par le plugin Zeitgeist, par la recherche de fichiers similaires sur le système de fichiers.

Thèmes

Outre le thème par défaut, Synapse est livré avec 3 autres thèmes: Mini, Virgilio et Dual:

(Synapse – Mini theme)


(Synapse – Dual theme)

(Synapse – Virgilio theme)

Installation

Installation sous Ubuntu 10.10 Maverick

sudo add-apt-repository ppa:synapse-core/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install synapse

L’application est disponible dans « Application > Accessoires ». Une fois l’application lancée, il est possible de « l’appeler » avec les commandes CTRL+ESPACE (perso j’ai mis Windows + Espace, on peut le changer dans les paramètres)

Synapse utilisant Zeitgeist pour lui fournir les données, vous aurez donc besoin (ce n’est pas obligatoire), de certaines librairies Zeitgeist afin d’avoir une meilleure expérience avec le logiciel.

sudo add-apt-repository ppa:zeitgeist/ppa
sudo apt-get update
sudo apt-get install zeitgeist-datasource-bzr zeitgeist-datasource-emacs zeitgeist-datasource-eog zeitgeist-datasource-geany zeitgeist-datasource-gedit zeitgeist-datasource-rhythmbox zeitgeist-dat zeitgeist-fts-extension

Vous remarquez des bogues ? Reportez les @ Launchpad: https://bugs.launchpad.net/synapse-project/+filebug

*Wikipedia: Vala est un langage de programmation compilé, dont l’objectif est de fournir les bénéfices des langages de programmation modernes (comme la POO) aux développeurs de la plateforme GNOME qui utilisent GLib et son système GObject.

Sa syntaxe est basée sur celle de C# mais il ne nécessite pas d’environnement d’exécution. Vala est transformé en code C, lui même compilé en code machine natif. Les avantages d’une telle chaîne de compilation sont de produire des logiciels qui requièrent moins de mémoire vive et qui s’exécutent plus rapidement.

De plus, ce passage par l’étape C rend possible l’utilisation des librairies C au moyen d’interfaces définies dans les fichiers Vapi. Des fichiers Vapi sont fournis avec Vala pour une grande partie de la plateforme GNOME, ainsi que pour d’autres librairies.

Freego passe en version 4.5 pour Linux

Freego est une application développé pour simplifier la vie des Freenautes. Cet outil vous permet en un clic d’être informé de l’état du réseau, des innovations de votre fournisseur d’accès, de tester votre débit, de consulter vos e-mails, regarder les chaînes de Freebox TV, avoir vos factures et bien plus encore …

Go Prod (la boite qui à créé ce logiciel et bien d’autres applications pour Free) nous offre donc une nouvelle version de son programme, avec les sources à votre disposition.

Pour le téléchargement c’est par ici, ou par ici

[Bug Fix] Réparer la lenteur de Compiz avec les drivers propriétaires ATI

Sur Ubuntu 10.04, j’utilise les drivers propriétaires de ATI. Et il est vrai qu’avec Compiz, j’ai remarqué (et pesté énormément d’ailleurs) contre une certaine latence sur les maximisations et minimisations de fenêtre, ainsi que sur le Alt+Tab …

Par peur de perdre mon X, je n’utilise pas le PPA de mise à jour des drivers ATI (pour info : ppa:ubuntu-x-swat/x-updates). Et donc ma version des drivers actuels est la 10.6 (version du pilote : 8.723). En lisant un article sur Webupd8, j’ai trouvé mon bonheur.
Les symptômes du bug avec les drivers ATI sont :
* Une certaine latence/lenteur (1 ou 2 secondes de freeze en réalité) dans la maximisation, minimisation des fenêtres, le ALT+TAB, mettre une fenêtre en plein écran, redimensionner les fenêtres
* Gestion de la Mémoire vive (RAM) : le problème secondaire que vous remarquerez est une fuite de mémoire et / ou un problème de compensation de mémoire

Personnellement, j’avais les 2 symptômes.

La manipulation est très simple, tapez dans un terminal :

sudo add-apt-repository ppa:info-g-com/xserver-xorg-1.7.6-gc
sudo apt-get update
sudo apt-get dist-upgrade

Ensuite, faites un Ctrl+Alt+Backspace ou pour ceux qui n’ont pas appliqué le redémarrage de X avec ces touches, redémarrez simplement votre PC.

Vous verrez un gain significatif … Même très significatif !!

Je n’ai plus aucun problème de mon côté, mon ordinateur est devenu beaucoup plus réactif et rapide. Et vous ?

[Icones] Deux icônes pour le thème Ambiance de Ubuntu

Aujourd’hui, j’en avais un peu marre de ne pas voir mon bureau tout propre (oui oui, j’ai mes manies).

Deux de mes icônes faisait moches, je vous ai donc mis en ligne 2 icônes : 1 pour jDwonloader (un fake icônes en réalité), et, suite au billet de Boutor sur Guake Terminal, une icônes adaptée au thème Ambiance du logiciel Guake Terminal.

Pour l’installation, c’est très simple:

Pour Guake Terminal:

1. Télécharger le fichier sur gnome-look.org

2. Sauvegardez votre icône d’origine:
sudo cp /usr/share/pixmaps/guake/guake-tray.png /usr/share/pixmaps/guake/guake-tray.png.orig

3. Détarer le fichier

4. Remplacer l’icône:
sudo cp /path_to_untar_file/ambiance-guake-tray.png /usr/share/pixmaps/guake/guake-tray.png

Pour jDownloader:

C’est un « Fake Icône » pour tout dire. Comme jDownloader est une application Java, elle intègre très mal de systray de Gnome (faudrait qu’ils arrange ca un jour quand même :( !!!!). Donc il s’agit juste d’une fausse transparente … Mais ca marche :-)

N’oubliez pas de lire le tuto pour l’installation de jDownloader
1. Télécharger le fichier sur Gnome-look.org

2. Remplacer l’icône
/home/USERNAME/.jdownloader/jd/img/logo

Voila, tout simplement.
Les icônes ont été réalisée sous The GIMP, et sont sous licence Creative Commons by-nc-sa

CoverGloobus – Égayez votre bureau

Je continue la présentation d’une nouvelle application, qui vient toujours de l’équipe de Gloobus : CoverGloobus.

Cette petite application vous permet de voir en un coup d’oeil la lecture en cours de votre chanson, avec les illustrations d’album et de votes. Avec de très jolis thèmes, vous pourrez même faire une pause ou de passer à la chanson précédente ou suivante de la playlist.

CoverGloobus se place sur votre bureau un peu comme un widget. Il existe pleins de thèmes différents et très soignés pour tous les goûts.

Pour l’installer sous Ubuntu, ouvrez un terminal et tapez :

sudo add-apt-repository ppa:gloobus-dev/covergloobus
sudo apt-get update
sudo apt-get install covergloobus

Le programme se trouve dans Applications > Accessoires > CoverGloobus

Pour le paramétrer, faites un clic droit dessus, et cliquez sur Configurer

Pour installer de nouveaux thèmes, créez un nouveau dossier dans votre dossier personnel, nommé le .CoverGloobus, et créez à nouveau un dossier themes. (sinon ouvrez un terminal et taper : mkdir -p ~/.CoverGloobus/themes )

Ensuite, vous pouvez télécharger ce pack http://dl.dropbox.com/u/2153607/CG_Themes.zip
Dézippez les dossiers dans ~/.CoverGloobus/themes

Par défaut le programme inclue tout de même pas mal de thèmes :-)

Nautilus Elementary & Gloobus Preview

Nautilus Elementary

La plupart d’entre vous utilisent Nautilus avec leur environnement de bureau Gnome. Mais je crois qu’on est tous d’accord pour ce dire que Nautilus, c’est vraiment vieux, et qu’il faudrait sérieusement repenser à la disposition des icônes, la présentation … l’interface est très lourde.

Depuis maintenant un petit moment, je n’utilise plus Nautilus lui même, mais un fork nommé « Nautilus Elementary ».
Ce fork est une pure merveille.

Comme vous pouvez le voir, le menu de droite est organisé (ENFIN !!), les icônes ne servant à rien ont été supprimé pour éclaircir Nautilus. La barre d’adresse a été très joliment amélioré, et simplifié. 3 icônes sur la droite permette en un simple clic de passer du mode affichage des icônes en liste, en icônes ou compact. En bas à droite nous apercevons un style de loupe, permettant de zoomer ou de dézoomer sur le contenu de Nautilus.
Le tableau de bord de nautilus elementary est maintenant personnalisable en faisant un clic droit dans celui-ci.

Autre petite nouveauté, mais pas des moindre, la fusion lors d’un glissé/déposé (ou copier coller). Nautilus propose de fusionner les dossiers.

Enfin, grâce a Nautilus Elementary, nous avez une fonction intéressante qui permet de revenir en arrière sur une action faite (suppression de fichier, dossier, renommage … etc etc).

Ensuite, pour la configuration de Nautilus Elementary , il suffit de se rendre dans les propriétés de Nautilus (Edition > Préférences), et d’aller dans l’onglet Tweak


Pour installer Nautilus Elementary, rien de plus simple sous Ubuntu, ouvrir un terminal et taper :
sudo add-apt-repository ppa:am-monkeyd/nautilus-elementary-ppa
sudo apt-get update && sudo apt-get upgrade
nautilus -q #restarts nautilus

Gloobus Preview

Avec cette source, vous avez aussi la possibilité d’installer un autre utilitaire développé par l’équipe de Nautilus Elementary, il s’agit de Gloobus Preview. Inspiré du modèle MacOS, cet utilitaire permet d’avoir un accès instantané à une variété de types de fichiers sans avoir besoin d’ouvrir leur application par défaut. Il vous permet de jeter un regard rapide sur le contenu d’un fichier à la volée, vous permet d’économiser un temps précieux et des ressources CPU.

Vous pouvez accéder au mode de prévisualisation de plusieurs façons, un clic droit sur le fichier que vous souhaitez afficher un aperçu et choisissez « Aperçu » ou il suffit d’appuyer sur la touche Espace de votre clavier.
Les fichiers vidéo et audio peuvent être parcourus en mode de prévisualisation en déplaçant le curseur de la barre de progression à un moment donné.

Gloobus Preview gère un peu plus de 40 formats de fichier:

Images: JPEG / PNG / icns / bmp / svg / gif / PSD / xcf
Documents: PDF / CBR / CBZ / doc / xls / ODF / ODS / PAO / ppt
Source: C + + / C # / Java / JavaScript / PHP / XML / log / sh / python
Audio: MP3 / OGG / MIDI / 3GP / wav
Vidéo: MPG / AVI / OGG / 3GP / MKV / flv
Autres dossiers: / ttf / srt / plain-text

Pour installer Gloobus Preview, rien de plus simple encore une fois :

sudo add-apt-repository ppa:gloobus-dev/gloobus-preview
sudo apt-get update
sudo apt-get install gloobus-preview
nautilus -q

Le nouveau lanceur Unity de Ubuntu [Vidéo]

Tout le monde sait que Canonical prépare de gros changement pour les prochaines versions de Ubuntu.
L’un des changements actuel est pour la version notebook (renommé pour la cause : Ubuntu Light), un nouveau lanceur, permettant logiquement de simplifier la vie des utilisateurs. Ce lanceur n’est pas sans vous rappeler le dock MacOS (mais il faut faire attention, ce n’est pas un dock !) … Il faut dire que depuis un certain temps Canonical s’aide de plus en plus du monde de Apple pour améliorer Ubuntu.

Cette vidéo (au format flash, la version HTML5 de Viméo posant des problèmes), montre donc comment le lanceur fonctionne. Il inclue un genre « d’accordéon 3D », utilise le scroll-wheel (avec la souris),le déroulement automatique lorsqu’on se rapproche des bords, et le déplacement des icônes par simple glissement. On voit que le travail est déjà très bien avancé.

Selon le site de canonical designer, je site :

Pourquoi l’accordéon ?

L’accordéon permet d’avoir des icônes avec une visibilité totale, particulièrement important pour la concentration, et fournit ainsi un accès facile aux icônes. Un autre aspect positif est que la transformation/inclinaison 3D permet de voir l’icône dans une taille beaucoup plus grande sur un même espace disponible.